Me Bernard Maingain : « Et dans la région des Grands Lacs, les bonnes volontés finiront par l’emporter

Les discours de haine et les attaques contre les membres des communautés Rwandophones dans le conflit congolais, semblent être relégués au second plan des discussions mondiales.
667
Le conflit en RDC suscite de nombreuses discussions animées autour des causes profondes du conflit. Cependant, deux aspects de ce conflit, à savoir les discours de haine et les attaques contre les membres des communautés rwandophones, semblent être relégués au second plan des discussions mondiales. Cela se produit malgré le fait que la conseillère spéciale des Nations unies pour la prévention du génocide, Mme Alice Wairimu Nderitu, a récemment publié une déclaration à l'issue d'une visite de quatre jours (10-13 novembre 2022) en RDC, sonnant l'alarme que "les indicateurs et les déclencheurs contenus dans le Cadre d'analyse des atrocités des Nations Unies étaient présents en RDC, notamment ; la diffusion de discours de haine, des attaques généralisées et systématiques, y compris des violences sexuelles contre la communauté Banyamulenge en particulier sur la base de leur appartenance ethnique et de leur allégeance perçue avec les pays voisins ».

A la Revue Panafricaine, nous pensons que de tels signes avant-coureurs doivent être pris au sérieux si l'objectif est de trouver une solution durable au conflit en RDC. Ici, nous reproduisons une interview qui a été publiée pour la première fois sur Afrikarabia et qui, selon nous, est pertinente pour nos efforts collectifs visant à mieux comprendre les moteurs de la violence dans la région des Grands Lacs.
Facebook
Twitter
Pinterest
WhatsApp

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Support The Pan African Review.

Your financial support ensures that the Pan-African Review initiative achieves sustainability and that its mission is shielded from manipulation. Most importantly, it allows us to bring high-quality content free of charge to those who may not be in a position to afford it.

You Might Also Like